Quelques K de mémoire vive / Carlos Ouédraogo, Patrick Bernier

Un récit de vie de Patrick Bernier et Carlos Ouédraogo

Samedi 4 avril 2009

le projet

Quelques K de mémoire vive est un récit artistique, le récit porté par le conteur Carlos Ouédraogo de l’activité artistique de Patrick Bernier dans le milieu de l’art, le compte rendu de sa participation à des expositions collectives comme aussi la description de projets non aboutis ou refusés. Chaque intervention ou projet fait l’objet d’un épisode indépendant. Ces interventions et projets ont tous trait aux notions d’hébergement. Lieu d’exposition pour lieu de vie. Espace public pour espace privé. Carlos Ouédraogo est Patrick Bernier, le temps du récit, sans cesser d’être Carlos Ouédraogo.

Pas écrit, le récit est autant de l’artiste que du conteur. Le Je du récit, Patrick Bernier, artiste, est aussi Carlos Ouédraogo, conteur.

Quelques K de mémoire vive est un transfert de mémoire vivante, mouvante et instable. Un processus continu d’aller-retour de la parole pour qu’émerge progressivement un Je, autant lui que moi.

contexte de l’invitation

Cette invitation s’inscrit dans Bibliothèques Publiques, une suite d’événements sur les formes orales et imprimées de l’art initiée par Entre-deux. Cette manifestation présente des œuvres qui prennent pour forme initiales l’oralité et/ou l’édition. Alors que, dans le champ des arts visuels, ces formes ont habituellement un rôle secondaire dévolu au témoignage de l’œuvre (conférence, catalogue,…), ici, l’adresse aux spectateurs emprunte d’emblée les présentations publiques du spectacle vivant ou de l’édition. Ce croisement des champs trouble l’attitude habituelle du spectateur. Cette perturbation de l’expérience sensible ordinaire, par les interférence qu’elle entraîne, contribue à développer un espace public polyphonique.