Un projet nouveaux commanditaires au parc de la Roche (Nantes) / Stefan Shankland

@Super Terrain

Le parc de la Roche, les Idéelles et la technique du Marbre d'ici de Stefan Shankland.

Le contexte de la commande

Les « IDÉELLES » est un collectif d’habitantes du quartier d’habitat social de Malakoff à Nantes. Unies autour de la réappropriation des espaces collectifs extérieurs par les habitants et de la participation active d’habitantes à l’amélioration de leur cadre de vie, les IDÉELLES sont à l’initiative d’un jardin partagé et fleuri : « LE GARDEN’KOFF » installé aux pieds des immeubles.

Malakoff est un quartier conçu en 1967 et construit entre 1969 et 1971, il est réhabilité depuis 2001. Des immeubles ont été détruits pour « désenclaver » le quartier, d’autres ont été construits pour favoriser la « mixité sociale », les projets s’enchainent et le quartier est en chantier perpétuel.

Au départ, Les Idéelles sont de jeunes mères de famille qui s’entraident dans la vie quotidienne. Certaines ont grandi ici, d’autres sont arrivées avec les nouveaux immeubles. Cela fait 10 ans en moyenne qu’elles habitent le quartier Malakoff PréGauchet et échangent régulièrement sur son devenir tout en évoquant son passé. Elles ne se sentent plus vraiment impliquées dans tous les changements qui s’opèrent, jour après jour, au pied de leurs bananes, formes linéaires incurvées des immeubles construits par l’architecte de la ville Georges Evano. « Nous avons envie de retrouver notre quartier ».
Alors que c’est l’ouverture d’un quartier que l’on prône, pour elles tout reste à faire. Les Idéelles ont pour but d’initier des projets au cœur du quartier Malakoff avec ses habitants. « Nous voulions un projet à nous ».

Dans ce contexte, et fortes de leur première expérience, elles s’intéressent au parc de la Roche, situé aux abords de Malakoff PréGauchet, le long de la Loire. Le parc a une superficie d’environ 4 hectares. Les habitants qui ont grandi dans le quartier se souviennent du parc comme un lieu agréable, accessible aux familles où on venait passer des moments comme au jardin, y pique-niquer, etc. Aujourd’hui, le parc est déserté, les aménagements ont vieilli ou disparu. L’état des allées ne facilite pas l’accès aux poussettes et aux vélos. Seule la végétation est entretenue par le service des espaces verts de la Ville ; l’herbe est tondue au moment des rares événements qui s’y déroulent encore.

Les IDÉELLES ont le projet d’une réappropriation du parc par les habitants et ont fait appel à Entre-deux, dans le cadre de l’action Nouveaux commanditaires, pour les accompagner dans ce projet d’aménagement du parc.

Stefan Shankland

Stefan Shankland conçoit des projets où se croisent art contemporain, urbanisme et problématiques environnementales dans des contextes urbains, industriels et naturels, en France et à l’étranger. Sa sélection pour la Bourse d’Art Monumental d’Ivry-sur-Seine en 1997 marque le début de son engagement pour une pratique artistique hors les murs. Il est à l’origine de la démarche HQAC – Haute Qualité Artistique et Culturelle. A Ivry-sur-Seine (94) il  a conduit actuellement le programme TRANS305 / prototype de la démarche HQAC : « le temps du chantier, nouveau matériau de l’art », pour lequel il a notamment reçu le Prix COAL Art et Environnement 2011.
Formé à la Chelsea School of Art de Londres (Master en 1991) et de théorie de culture contemporaine au London Institute (Master en 1994), il est, depuis 2015, maître-assistant à l’école nationale supérieure d’architecture de Nantes.

« Certains architectes ont pris l’habitude d’inviter des plasticiens dans leur équipe pour participer au processus d’élaboration des projets, mais souvent pour ne leur proposer qu’une intervention de sous-traitant d’un détail de l’édifice. Stefan Shankland propose une relation fondamentalement différente de l’art à l’architecture en se positionnant dans le temps de la transformation, puisqu’il installe son atelier dans le chantier. L’artiste se charge alors de rendre public (…) ce que l’on dissimule généralement jusqu’à la livraison ». Marc Armengaud in D’ARCHITECTURES n°185-Octobre 2009.

L’étude de l’artiste est validée

A l’issue de près de 9 mois de travail et d’échanges entre Stefan Shankland, les Idéelles (les commanditaires) et Entre-deux (médiateur de l’action Nouveaux commanditaires initiée par la Fondation de France), l’étude proposée par l’artiste a été validée ; un chantier mettra en œuvre le protocole « Marbre d’ici » au parc de la Roche à Nantes.

Le chantier Marbre d’ici /Malakoff sera à la fois :

  • un chantier de transformation de la matière usée (déchets de démolition du BTP) ;
  • un chantier participatif ;
  • un chantier de design et de fabrication.

« Marbre d’ici / Malakoff c’est deux ans de chantier / projet au cours duquel nous allons poursuivre nos échanges avec les habitants et acteurs du quartier, conduire des ateliers ouverts aux publics, dessiner des propositions détaillées, réaliser des études techniques, fabriquer des prototypes en Marbre d’ici, faire connaître ce projet atypique, organiser un chantier avec des professionnels et des amateurs et construire une œuvre pérenne pour le parc de la Roche. » (Stefan Shankland)

Marbre d’ici est un béton produit localement à partir de recyclage des gravats issus des démolitions d’immeubles. Réduits en poudre, mélangés à du ciment et coulés en strates, les déchets du BTP sont transformés en une matière noble – une nouvelle ressource pour la construction, l’aménagement d’espaces publics ou le design. → voir marbredici.org