L’association

  • Depuis 1996, Entre-deux favorise la création, la production, la diffusion et la réception de projets d’œuvres d’art public.
  • Avec l’appui de son comité scientifique, Entre-deux n’hésite pas à revisiter les notions d’espace public, de spectateur, de contemporain, d’esthétique,…
  • Depuis 2009 Entre-deux relaie, dans la région des Pays de la Loire, l’action Nouveaux commanditaires soutenue par la Fondation de France.
  • Reconnue d’intérêt général, Entre-deux est habilitée à recevoir des dons éligibles au régime fiscal du mécénat.
  • L’association nantaise Entre-deux est issue de la rencontre de Marie-Laure Viale et Jacques Rivet, venant respectivement des milieux de l’art et de l’économie. En 1996, sont élaborés les fondements de l’association : élargir le champ de l’art aux lieux qui ne lui sont pas réservés et contribuer à la formation d’un spectateur moins exclusif, plus complexe et moins compartimenté : amateur d’art d’un côté, citoyen de l’autre. Son but : unir ces deux aspects, artistique et politique, en une personne consciente, présente au monde.

    De cette réflexion originale découle une programmation d’œuvres d’art public ponctuelles dans le quartier Dervallières-Zola à Nantes. Une dizaine d’œuvres expérimentales vont être réalisées dans ce contexte. « Vivons remboursés ! » est initié par Matthieu Laurette (1997) ; un entretien avec un retraité des Chantiers navals : interview-de-jean-joret-traceur-de-coque est réalisé par Pierre Joseph donnant lieu à un livre (2000) ; un tournoi de « PingPangPong » est mis en place par Mircea Cantor (2002).

    Entre-deux accompagne la production des œuvres de la définition du contexte d’invitation aux artistes jusqu’à leur diffusion et archive la documentation avec un accès public.

    Jusque là nomade, l’association ouvre la base d’Appui en 2007, espace atypique, couplant fonctions d’usage privée et publique. L’architecture est conçue par l’agence nantaise Avignon et Clouet. Lieu de ressources, l’espace – à la fois bureau, bibliothèque et galerie – concilie le travail de l’association et la diffusion de ses projets avec un accueil du public. Ces nouvelles conditions permettent la conception de nouveaux projets comme « Pas faits », fac-similés de projets d’art public arrêtés ou « Tool Box » qui a réuni, sous la forme mode d’emploi, 82 œuvres à réaliser par le spectateur.

    En 2009, Entre-deux rejoint le réseau des médiateurs de l’action Nouveaux commanditaires, soutenue par la Fondation de France. Dans ce cadre, en février 2012, l’œuvre pérenne « Sans-titre, le jardin aux sentiers qui bifurquent » de Bruno Peinado a été inaugurée à l’Institut de Cancérologie de l’Ouest R. Gauducheau (agglomération nantaise).

    Afin de compléter ses compétences, Entre-deux a formé en 2011 des comités technique et scientifique (lire plus bas sur cette page) afin de constituer des équipes à géométrie variable et répondre à de nouveaux enjeux : commandes qui se diversifient dans les domaines du paysage, de l’architecture ou de l’urbanisme et volonté de se positionner dans un réseau de réflexion international en sollicitant des chercheurs européens mais aussi africains et américains.

    bandeau-ESA-800-1