« Je peux le faire ! » / Aïda Lorrain, Anne Kawala, Another Lazy Artist, Audrey Cottin, Camille Bondon, Carole Douillard, Catherine Contour, Catherine Lavoie-Marcus, Céline Ahond, Chantal Neveu, Charles Pennequin, Charlotte Hubert, Christophe Viart, Devora Neumark, Dora Garcia, Esther Ferrer, Fayçal Baghriche, Franck Leibovici, Julien Nédélec, Laurent Marissal, Loïc Touzé, Lou Sarabadzic, Marc-Antoine K. Phaneuf, Marie-Pierre Duquoc, Michel Dector, Michel Dupuy, Nicolas Tardy, Olivier Garraud, Philippe Cazal, Quentin Faucompré, Sylvie Cotton, Till Roeskens, Yoann Le Claire

Visuel du sticker « Je peux le faire ! » conçu par Tabaramounien

DEUX NOUVELLES PARTITIONS  POUR LA COLLECTION DE PERFORMANCES « JE PEUX LE FAIRE ! » ONT ÉTÉ AJOUTÉES SUR LE SITE CONSACRÉ AU PROJET.

VOUS POUVEZ LES TROUVER DIRECTEMENT EN CLIQUANT SUR LES LIENS :

INVITATIONS À LA PARESSE PAR ANOTHER LAZY ARTIST

NOS JE D’ENFANT PAR LOU SARABADZIC

NOUS VOUS INVITONS À VENIR AVEC NOUS LES RÉALISER SAMEDI 29 MAI 2021 ENTRE 15H ET 18H SUR LA PLACE GRASLIN (NANTES).

Invitation.   « Je peux le faire ! » débute par une phrase liminaire, envoyée par courriels à différents artistes travaillant entre la France et le Canada : « Nous vous invitons à participer à la constitution d’une collection de partitions de performance… »
« Je peux le faire ! » prend la forme d’une invitation.
Propositions. « Je peux le faire ! » a débuté en 2016 avec 20 propositions.
Ces partitions collectées et diffusées sur le site internet lieuxpublics.org ont constitué un premier ensemble, augmenté depuis.
Interprétations. Une partition fonctionne comme un document ouvert, présentable sous des formes différentes (énoncé textuel, signes graphiques, éléments visuels, etc.). Elle invite à un déchiffrement et une exploration. Les lieux publics – cafés, rues, gare, etc. – deviennent alors des « aires de jeux » où chacun peut expérimenter et (re)trouver une connaissance de soi, des autres et de son environnement.
Prendre une bombe et imprimer de la peinture sur un train, distribuer des « Ah ! » et « Oh ! » interjectifs dans la rue, chanter l’ivresse collective, etc., chacune des partitions proposées par les artistes invite à contourner, détourner ou éroder le terrain social uniforme, le quadrillage architectural urbain, la rumeur monotone des discours… Autant de tentatives pour déplacer des lignes-frontières individuelles et collectives et dessiner de nouvelles cartographies politiques et poétiques.

Sur le site internet lieuxpublics.org, un espace accueille et conserve les traces des interprétations des partitions par les spectateurs (images, sons, vidéos). Toutes les réalisations peuvent être envoyées, elles seront consultables par toutes et tous.

* Le commissariat de « Je peux le faire ! » a été réalisé par Marie-Laure Viale et Jacques Rivet, co-directeurs d’Entre-deux (structure de recherche, de production et de diffusion de l’art public contemporain basée à Nantes) et Florence Jou (poète et docteure en arts plastiques), http://florejou.fr/, également autrice de ce texte.

Avec la complicité de trois des membres du comité scientifique d’Entre-deux, Marc-André Brouillette, Patrice Loubier et Mélanie Perrier (https://www.entre-deux.org/presentation/).
Le projet « Je peux le faire ! » initié par Entre-deux s’inscrit dans la continuité de Toolbox, réalisé en 2008, qui réunit 82 œuvres-outils à activer par le public. Commissariat : Ghislain Mollet-Viéville, Jacques Rivet, Christian Ruby, Marie-Laure Viale (https://www.entre-deux.org/cp_projets/tool-box/ ).